Romain Peuvion, Un arc en ciel, 1993, collection Les Impatients

Les Impatients ont reçu le Prix Ella Amir pour l’innovation en santé mentale 2020, le 8 octobre lors de la remise de prix annuelle d’AMI-Québec.

Les Impatients ont reçu ce prix en reconnaissance du lieu essentiel qu’ils sont devenus pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale, de la façon dont ils permettent aux individus qui fréquentent leurs ateliers de s’affirmer et de prendre place dans la communauté. C’est le reflet de leur vision humaniste et inclusive dans laquelle chaque individu est respecté pour qui il est et pour ce qu’il peut apporter. Ce prix reconnaît le travail sur près de 30 ans des Impatients qui ont 17 points de service dans 12 villes du Québec, et comptent 850 participations par semaine.

L’organisme AMI-Québec existe depuis 1977. Il s’est engagé à aider les membres de l’entourage à vivre avec les conséquences de la maladie mentale en offrant des services de soutien, de formation, d’information et d’action sociale. Le prix a été créé en 2016 pour souligner les 25 ans d’Ella Amir au poste de directrice générale d’AMI-Québec et pour souligner son apport à la communauté. Il est remis à des individus ou des organismes qui font preuve d’innovation dans leur façon de sensibiliser la communauté aux enjeux de santé mentale, de travailler à la déstigmatisation des individus touchés ou de faire prendre conscience à la population des besoins des proches aidants.

J’ai été touchée qu’un prix soit nommé en mon nom, et chaque année, je suis touchée lors de la sélection du lauréat. Les Impatients sont émouvants et inspirants, il était temps de reconnaître leur travail, nous dit Ella Amir.                                

Les Impatients partagent l’honneur d’en être lauréats avec des individus engagés, des agents d’innovation : Dr Stephen Snow de l’Université Concordia (2016), Matthew Pearce de Mission Old Brewery (2017), Dr Alexandre Dumais du Centre de recherche de l’IUSMM et Jason Champagne du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (2018) et Josée Parent de l’organisme Mon Shack (2019).